Sujet : [Genesis] IMPIRIUM

Dans le brouhaha des diplomates, les grandes portes de la Chambre des diplomates s’ouvrirent lentement, dans un grincement qui interrompit toutes les discussions en cours.  La lumière extérieure s’engouffra et une silhouette de grande taille, mince,  fit son apparition sur le pas de la porte.  Après un court instant, comme si l’hésitation l’avait pris par surprise, l’homme pénétra dans l’enceinte avec une démarche qui sentait la conviction soudainement retrouvée, très militaire et en même temps empreinte d’une élégance réservée aux personnes de haut rang. Sa grande cape rouge voltigeait au grès de pas de plus en plus retentissants dans cette immense sale et le tintement métallique que tout le monde parvenait à entendre provenait de sa longue épée de cérémonie. Tout au long de cette longue avancée dans la rangée principale, des murmures commencèrent à gagner l’ensemble de la Chambre.  On pouvait noter plusieurs  réactions à l’intention de cet étrange personnage. Il y’avait des petits regards et des sourires complices pour certains et des regards d’étonnement entre mêlé d’incompréhension pour d’autres. Parmi eux, et principalement ceux qui n’avaient pu voir son visage se refusaient à y croire et d’autres ne le connaissaient tout simplement pas mais la réaction de tous les autres les intriguaient. Mais il avait le regard fixé vers la tribune et ce qui se passait autour de lui n’avait aucune importante

Etait-il vraiment possible et imaginable que cela puisse se produire ? Plus personne ne voulait y croire, certains devaient l’espérer, d’autres devaient même le croire mort et enterré.

Arrivé devant l’estrade, un petit homme chauve habillé d’un costume noir, qui n’était autre que le Maître de Séance, s’approcha à allure vive tout en gesticulant des bras en signe d’interdit. Le nouveau venu, posa sa main calmement et sereinement sur l’épaule du petit homme. Les deux hommes échangèrent quelques mots puis le maître s’inclina et lui fit signe de continuer vers la tribune avant de se retourner vers le reste des diplomates le regard tout aussi inquiet quand à la suite des événements. Une fois face à l’assemblée, il ne faisait plus doute pour quiconque qu’il s’agissait bien du Duc Leto Atréides. Un coup de tonnerre dans ce nouveau commencement. Un ancien parmi les anciens, un leader parmi les leaders mais aussi un oublié de la grande époque de l’exile. Les années commençaient à avoir raison de lui, mais malgré des rides plus apparentes qu’autrefois il gardait encore une certaine fraicheur. 



« Salutation, Subakh ul kuhar* amis de l'Exile !    *(formule de politesse fremen signifiant : comment allez-vous ?)

Chers amis et adversaires, chers diplomates de toutes origines qui ignorez ma personne, je me présente, Duc Leto Atréides, de l’alliance Impirium.

Je me présente à vous ici, aujourd’hui, dans cette nouvelle Chambre, pour vous faire part de mon inquiétude. Depuis que nous avons du fuir et abandonner nos anciens mondes aux mains de ces immondes fossoyeurs, il a été porté à mon attention par mon fils Muad’Dib que l’avenir ne serait pas plus lumineux dans nos nouvelles contrées.

Il ne fait aucun doute que nombre d’alliances se créeront, de même qu’il est inutile de douter que les affiliations passées  perdureront.  Et c’est la raison de ma présence ici. Certains d’entre vous ont certainement déjà eu vent de rumeurs concernant le retour probable de l’Impirium. Je souhaiterais donc clarifier la situation une bonne fois pour toute.

L’Impirium va effectivement est reformé. Cet Empire qui jadis apporta sa pierre à l’édifice que fut l’Exile, est lui aussi confronté à la reconstruction. Nombre de nos camarades sont restés derrière, pour combattre l’attaquant. C’est donc un nouveau départ pour l’Impirium, qui devra trouver un nouveau souffle dans cette nouvelle région de l’univers.

Je pense, peut être à tord, que certains d’entre vous ne voient pas le retour de l’Impirium d’un très bon œil mais nos divergences passées ne doivent  cependant pas être motifs à vendetta.  Le passé ne fut pas toujours glorieux. Nos pensées, nos actes, et parfois même nos paroles à tous ne furent pas toujours représentatifs de nos vraies valeurs et cela nous a poursuivit très longtemps.

Je vois en ce qui nous est arrivé, une nouvelle chance de proposer mieux que ce que nous avons fait jusqu’à maintenant, une chance de montrer aux prochaines générations que nous savons faire de grandes choses et tirer le meilleur de ce que nous apporte ces nouvelles contrées.

Nous, IMP, souhaitons écrire une partie de l’histoire de cette renaissance. Nous avons tous perdu quelque chose dans l’anéantissement de tout ce que nous avions construis. Nous avons tous du abandonner nos rêves et ambitions pour survivre. Nous devons garder en mémoire le passé, mais nous ne devons pas céder à la tentation de celui ci !

J’espère que vous, mes anciens amis  et vous mes anciens adversaires, ou vous ceux qui prenez part pour la première fois à tout ceci, verrez la présence de l’IMP non pas comme une nouvelle menace, mais comme un partenaire potentiel de la reconstruction.

L’IMP se reconstruit, tout comme vous, l’IMP soutiendra tous ceux et celles qui envisagent ce nouveau départ dans le respect mutuel que nous devons nous accorder les uns et les autres. Les ambitions de l’IMP sont identiques aux vôtres, survivre et marquer l’histoire de la meilleure façon qui soit. C’est d’ailleurs ce que je souhaite à vous tous.

La patience permettra de franchir toutes les étapes qui se dressent devant nous tous.

Que Shai Hulud nous guide ! »



Après ce discours, il resta un instant, balayant l’ensemble de la salle, ou tous les diplomates conseillers politiques et autres fonctionnaires de paix semblaient avoir écoutés avec attention ces quelques phrases.  Son discours étant terminé, Il descendit de la tribune officielle et se dirigea vers une loge qui avait été discrètement décorée des armoiries de l’IMP. Dame Jessica Atréides, Paul Atréides alias Muad’Dib, le délégué Fremen Stilgar et le Baron Vladimir Harkonnen qui ne semblait pas avoir trouvé un moyen de perdre du poids l’attendaient.

Pendant un long moment encore le silence domina l’enceinte, avant que petit à petit les discussions ne reprennent.

Leto pensa "Maintenant, il ne reste plus qu’à voir si les choses auront évoluées  avec le temps ou si nous devront luter pour notre avenir".

2

Re : [Genesis] IMPIRIUM


Missive Harkonnen - Stop
Destinataire : Duc Leto - Stop
Scans de contre-espionnage engagés

Duc Leto,

La Famille Harkonnen se réjouit de vous voir ici avec votre Famille Atréides !

Le passé est le passé, nos deux Familles peuvent aujourd'hui nouer de solides relations si ce n'est en mémoire du Landsraad détruit, au moins pour l'avenir que nous allons construire ici, dans cette partie de l'univers.

Veuillez accepter nos sincères salutations, digne du Duc que vous êtes, à vous ainsi qu'aux vôtres.
En espérant vous voir rapidement à nos côtés

Bashar Revan, Noblia Harkonnen

http://img46.imageshack.us/img46/5963/harkonnendune2000.png

http://forum.exile.fr/top/?player=Revan&type=1&server=genesis

3

Re : [Genesis] IMPIRIUM

Afin d'aider les nouveaux chefs, de cette renaissance, à connaître un peu mieux l'IMPIRIUM et son histoire, voici les texte officielles de présentation de l'IMPIRIUM. au temps de l'Exile nommé "S01". Ces textes sont officiels et datés pour certifier de leur validité juridique.

Consulter les textes officiels

En complément d'information sur les personnages de grande importance de notre IMPIRIUM, vous pouvez aussi lire ceci :
L'Impirium, Histoire et forces en présence

Dernière modification par leto (27-03-2010 14:55:05)

Re : [Genesis] IMPIRIUM

Discrètement installé au buffet à complimenter la marquise pour l'exquise robe qu'elle portait et la prestance que cela lui donnait, l'inspecteur Soda n'en avait pas moins quitté des yeux ce personnage ô combien théâtral qui venait de faire son apparition.

Il ne le connaissait pas personnellement mais les légendes qu'il avait entendu ainsi que les dossiers que ces confrères de la CRIM avait établi lui suffisaient pour savoir que cet homme devait être traité avec distinction et discernement. Le discours lui paraissait sincère et l'effort consenti pour venir ici faire humblement table rase du passé  imposait respect si ce n'est consentement. Soda, dont la formation pasteurale (mais non pasteurisée) rendait les actes empreints de sagesse, se décida à aborder cet élégant parleur à son retour en loge.

"Bienvenue à vous et votre famille Duc Leto Atréides. Je suis l'inspecteur Soda, de la CRIM exilienne. Un personnage aussi imminent que vous sera l'objet de nombreuses sollicitations plus ou moins cordiales. Aussi, je vous laisse ma carte de visite si jamais le besoin s'en faisait sentir. Que votre retour ici soit des plus paisibles. Au plaisir de se revoir."

Puis l'inspecteur se retira, laissant le Duc à sa famille et à la réflexion...

" Les bulles de soda, c'est comme les emmerdes : ça remonte toujours à la surface pour t'éclater à la gueule ! "
http://forum.exile.fr/top/?player=Soda&type=1&server=genesis