Sujet : GENESIS - Honneur et Loyauté.

CHAPITRE I : Il suffit toujours d'un rien.



L’homme était assis dans un siège spacieux qui trônait au dessus de la passerelle de commandement. Devant lui une large console, sur lequel figuraient plusieurs écrans, s’étendait en demi-cercle. L’un d’entre eux attirait particulièrement son attention : il s’agissait d’une carte spatiale détaillée.
Son front dégarni malgré son âge peu avancé, et l’expression de son visage laissait entendre le souci constant qui l’habitait.
Il releva cependant la tête lorsque le commandant apparu devant lui. Il ressortait de lui une impression de volonté et de discipline.

- Monsieur, nous venons de recevoir un message prioritaire. Il émane de l’un de nos alliés.

- Passez-moi la transcription s’il vous plait commandant.

Celle-ci relatait la situation dans laquelle était l’un de ses alliés suite à la reprise d’hostilités face à l’un de ses voisins. En effet une alliance plus puissante menaçait d’intervenir et, par conséquent, de déstabiliser l’équilibre du conflit.
Il s’agissait bien là d’un appel à l’aide et peu de solution s’offrait à Metatron : la décision serait rapide.

- Commandant, veuillez changez notre cap.

- Bien, monsieur.

- Veuillez aussi me donner accès à un canal sécurisé afin que je puisse m’adresser à l’État-major.

- Oui, monsieur.

Le commandant redescendit de la passerelle et lança rapidement ses ordres. L’équipage sortit alors de sa léthargie et redoubla d’activité en moins de temps qu’il n’en faut pour qu’un cachalot s’écrase sur une planète.
Il revint vers le Président après quelques minutes.

- Le canal est ouvert, monsieur.

- Merci, commandant.

Metatron se tourna alors vers l’une des parties de sa console et appuya sur un bouton.

- Messieurs les Gouverneurs, je viens de recevoir un message urgent émanant de l’un de nos alliés nous demandant expressément de l’aide. Par conséquent, nos priorités changent.
Je vous demande votre soutient dans le cas où nous nous retrouverions impliqués dans ce conflit, ainsi que l’envoi d’un ambassadeur pour éclaircir cette histoire.
Enfin, je vous joins le message en question pour plus de compréhension.

Metatron coupa la transmission et se tourna vers la baie vitrée à travers laquelle on pouvait admirer une vue interne de la Galaxie.
Il se dit alors qu’il était absurde qu’un conflit entre deux alliances mineures, dont l’origine était la possession de quelques malheureuses planètes, dégénère ainsi : il suffisait toujours d’un rien.



Suite au prochain épisode.

http://z1.zod.fr/z/signature-8pib.t.jpg

Re : GENESIS - Honneur et Loyauté.

CHAPITRE II : Que je trépasse si je faiblis !



Metatron regardait à travers la baie panoramique. L’on pouvait voir la frégate s’approchait rapidement du croiseur : celle-ci se dirigeait vers le hangar principal du vaisseau qui était situé en dessous de la passerelle de commandement.
Le Président attendit quelques minutes avant que son invité n’arrive. Il se dégageait de lui une impression de volonté et de force. Ses cheveux en crinière et ses larges favoris roux et gris le faisaient étrangement ressembler à un vieux lion. Son visage semblait avoir été taillé dans le roc et les stigmates de guerres passées étaient visibles sur son visage.
C’est cependant avec appréhension que Metatron s’adressa à lui.

- Ravi de vous revoir Gouverneur.

- Moi de même, monsieur.

- Quelles sont les nouvelles ?

- Elles ne sont guères optimistes … Nos ennemis ont une puissance de frappe largement supérieure à la notre et ne s’arrêteront pas avant de nous avoir défait ou d’avoir été défaits. Le soutient de l’Empire nous est indispensable.

- Je comprends, mais leur silence m’inquiète au plus haut point.

- Devons-nous renoncer à apporter notre aide ?

- Que je trépasse si je faiblis ! Nous avons donné notre parole Gouverneur et en aucun cas nous ne reviendrons dessus, quand bien même elle devrait signifier notre fin à tous.

Metatron, se tourna vers la baie panoramique et regarda l’espace sans fond qui s’étendait devant lui. Il se remémora alors ces jours glorieux où les Fédérations se battaient avec courage et fierté contre des ennemis surpuissants : Sa détermination ne sera pas ébranlée.
Lorsqu’il se retourna, il aperçu une lueur dans les yeux de Desmet et celle-ci lui inspira confiance.

- Votre interlocuteur vous a t-il dit autre chose ?

- Il a laissé entendre qu’ils soutiendraient le Haut Conseil, mais j’ai l’impression qu’ils préfèrent attendre de savoir qui prendra position en faveur de la Compagnie.

- Sommes nous en mesures de sortir victorieux de ce conflit ?

- Pas sans le soutient de nos alliés : peu nombreux sont ceux qui ont pu sortir victorieux d’une guerre contre eux. Mais peu importe que nous soyons victorieux ou non, je serais à vos côtés.

- Merci, mon ami.

Metatron et Desmet regardèrent alors les étoiles briller à travers l’univers, et le chemin tortueux qui s’annonçait devant eux : emplis d’espoir et de volonté, ils ne renonceraient jamais.



Suite au prochain épisode.

Dernière modification par Metunio-Prime (20-12-2010 23:27:32)

http://z1.zod.fr/z/signature-8pib.t.jpg

Re : GENESIS - Honneur et Loyauté.

Metatron et Desmet regardèrent alors les étoiles brillées à travers l’univers...

soit c'est une faute de frappe et il faut lire les étoiles bridées, soit c'est une faute d'accord et c'est plutôt brillaient...

Un conseil :  relis-toi, fais toi relire et relis-toi encore !

http://www.lulu.com/items/volume_62/1011000/1011854/3/preview/detail_1011854.jpg http://labalancedes2terres.free.fr/IMG/exile4.jpg
Il y a deux façons d'enculer une mouche : Avec ou sans son consentement

Re : GENESIS - Honneur et Loyauté.

Merci, c'est corrigé.

La prochaine fois je ferais plus confiance à mon instinct qu'au correcteur orthographique ...

Et ce n'est pas brillaient mais briller.
Technique basique du verbe prendre. wink

PS : La prochaine fois, envoyez-moi vos commentaires par MP.

Dernière modification par Metunio-Prime (20-12-2010 23:37:41)

http://z1.zod.fr/z/signature-8pib.t.jpg

Re : GENESIS - Honneur et Loyauté.

Les MP sur le forum n'existent pas.

[CO.DE]DeathBringer-x02/[VOV]Death-x01/[IMP]DeathBringer-x00/[EDH]DeathBringer-s00/[VOV][EDEN][OUF]DeathBringer-s01/[SR]DeathBringer-s02//Ex[MYTH]Thanatos
http://www.erepublik.com/images/badges/erepublik-badge-80x15.gif

6

Re : GENESIS - Honneur et Loyauté.

envoi les IG alors^^

Moi il n'y a jamais de faute dans mes histoires roll

Re : GENESIS - Honneur et Loyauté.

CHAPITRE III : Le sort en est jeté.



Quelque part au-delà des colonies du noyau, le Skirmisher accompagnait la première flotte extraterritoriale de l’Union. A son bord chacun était anxieux suite à la nouvelle et personne ne faisait exception.
Metatron se tenait face à l’holo-transmetteur et s’adressa à son homologue impérial :

- Ce message ne fait aucun doute : les intentions  de nos adversaires sont limpides et ils comptent officialiser leur hostilité vis à vis de l’Empire.

Le Commandeur était grand, voir colossal. Son squelette métallique étincelait et ses yeux brillaient d’un rouge vif. Les deux énormes épées dont il était équipé, ne faisait qu’amplifier l’impression de puissance qu’il dégageait.

- Ceci nous pousse à accélérer nos manœuvres. Une attaque de nos territoires serait à envisager.

- Tout particulièrement, mais celle-ci aurait pour conséquence l’intervention de l’Union et les jouets le savent désormais : le Concepteur Cupra leur a sans aucun doute communiqué ma réponse à l’heure qu’il est.

- Bien, dans ce cas là il n’y a plus qu’à attendre.

- Oui, mon ami : Le sort en est jeté.

La transmission prit fin et le Président songea aux événements qui l’avaient amené ici : un conflit mineure entre la Compagnie Minière Interstellaire et le Haut Conseil Asgard pour quelques malheureuses planètes de la Région 23.
L’Empire et l’Union s’étaient alors préparés à soutenir leur allié contre une éventuelle attaque de l’Imperium, mais celle-ci n’eut jamais lieu … Ce fut le Peuple de Zorai qui intervint.
Le conflit se solda par l’expulsion de la Compagnie, qui fut intégrée à l’Empire, du secteur et par la proclamation d’un cessez-le-feu.
Metatron pensa que c’était là l’occasion de prendre leur revanche et décida de contacter l’Etat-Major et qu’il était temps de rappeler les contingents de volontaires engagés dans les opérations de pacification de la Région 53 : l’Union aurait besoin de toutes ses forces pour combattre cet ennemi surpuissant.




Suite au prochain épisode.

http://z1.zod.fr/z/signature-8pib.t.jpg