Sujet : La fin des temps

Essouflé, après tant d'années de combat je regardais les flottes de guerre de Genesis se mouvoir dans une galaxie immense .
Tellement immense qu'elle était devenue vide de sens. Des regroupements de flottes colossales se déplaçaient dans cette galaxie, mais à la tête de ces forces il n'y avait qu'une poignée de commandants, qui dirigeaient des fantômes.

Bien peu de resistants se dressaient contre l'Empire Du Plastique. Empire jamais égalé en nombre de nations le composant dans l'histoire Exilienne. Mais de ces multiples nations, le plus grand nombre n'étaient que des pantins dans les mains de quelques cerveaux branchés en continu sur la toile de commandement.

Dans cette Univers corrompu il devenait impossible de resister, tant la disproportion était grande. Depuis que l'univers s'étaient transformé, soudant les multiples galaxies d'antant en un immence champ de bataille il n'existait plus aucun moyen de bloquer un adversaire démesurément nombreux. Ayant connu les époques ancestrales, ayant fait parti des Resistants HOG, je ne savais que trop bien qu'une resistance contre un adversaire dix fois plus puissant n'est plus possible. Le commandement centralisé de nations décérébrées additionné à la fusion galactique ne pouvaient avoir qu'une seule issue : Le règne d'une seule alliance.

Comme toujours je me suis appliqué à rechercher l'équilibre, à ne jammais hésiter à combattre pour que les plus forts ne dominent pas, mais je dois avouer mon echec, dans cette Univers Genesien il n'y a pas de place pour les utopistes, ni pour les justes. Il n'y même plus de place pour les stratèges ou les tacticiens, il suffit d'avoir un Cerveau Commun et toutes les flottes de guerre se déplacent en bon ordre.

Même la nouvelle économie c'est liguée contre les honnêtes et les orgeuilleux, ceux qui ne veulent pas se résoudre à sacrifier des milliers de leurs techniciens et pilotes dans des arrangements sans nom sont définitivement hors course dans la grande Parodie du Prestige.

Alors que faire face à tant de desespoir ?

Il n'y a que 2 solutions : Le suicide ou le soulèvement, dans les deux cas, si ce n'est le suicide que de quelques peuples isolés, cela ne changera pas l'Univers. Et si seuls quelques nations se soulevent, l'empire plastique n'en sera même pas ébranlé.

Je ne sais pas encore quelle sera ma décision, j'ai toujours quelques fiers combattants autour de moi : Mike Hammer, Le Poulpe, Nicky, Mugiwarra, Konan et Navarro. Mais ils sont épuisés, certains d'entre eux ne sont plus conscients que dans de rares moments. Mike et moi sommes encore présents, mais pour combien de temps ?

L'univers s'estompe devant mes yeux. Le courage me quitte, la relève doit venir des jeunes générations, mais elles semblent tellement dociles et soumises... Ou sont les fiers ? Les aventuriers ? Les courageux ? Ceux qui preferent se battre contre les plus forts plutot que de s'allier au plus forts ? Etes vous tous des laches ?


Vidocq, allias, Grandazz, Gzz, Bulgroz.

Dernière modification par Grandazz (25-03-2011 23:16:58)

Re : La fin des temps

Bien triste était le sombre constat qu'il fallait pourtant bien se résigner a faire.

Les paroles de Grandazz résonnaient tristement aux oreilles de Feuillatou... Bien sur, cela faisait partie de ces choses au-quelles il préférerait croire encore, bien sur qu'il aurait aimé, derrière les commandes de son vieux croiseur de commandement rouillé mais toujours debout, droit dans ses bottes, pouvoir espérer retrouver cette adrenaline des bonnes vieilles bastons a l'ancienne!

Gzz, devait lui bien savoir ce dont parlait son vieil adversaire et allié..

Si il y a un Dieu qui règne sur la galaxie Exilienne, lui garde en mémoire des combats épiques, des batailles sanglantes, calculées par des états-majors volontaires, âprement discutés au sein de conseils assidus et inventifs.. Ah ben oui... c'était a l'ancien temps, nous ne disposions pas des moyens de communication actuels comme ces salons ou tout le monde cause ! Bien sur il fallait sinon se donner du mal, au moins se frictionner un peu les méninges et entretenir une cohésion au sein du groupe.

Décidément, le vieux Feufeu commençait a se sentir hors du coup lui aussi ! La passion dans ses veines pulsait toujours, mais l'environnement ambiant devenait de plus en plus étranger a ses aspirations profondes.
Que s'était il passé ? ...  Pour beaucoup pensait il la désertion, le désenchantement lié aux "nouvelles technologies" qui avaient vu comme le dis Grandazz, l'avènement du "laisser-faire", de la solution de facilité, du pouvoir brutal au dépends de ce qu'il appelait la "comprenette"... L'effort humain avait été remplacé par l'automatisation, les réunions nocturnes par des flottes partagées, les forums par des salons, avènement de l'immédiat au grand dam du "vrai jouer"...

"L'intelligence c'est l'adaptabilité !".... Feufeu avait toujours défendu ce précepte, mais défendre n'est pas perdre sa lucidité ! Il vient un moment ou d'autres paramètres entrent en ligne de cause: le principal étant le plaisir du jeu, directement lié aux outils donnés pour l'atteindre dans un univers de ce type..
Il avait connu des victoires aussi brillantes que ce que les défaites avaient pu être cuisantes, la n'était pas la question..

Visiblement certains y trouvaient leur compte, cette "poignée de commandants, qui dirigeaient des fantômes", mais ils n'étaient a son avis plus que quelques dizaines, résignés a jouer comme si leur avenir en dépendait, forçats du jeu au détriment du plaisir de la communauté et plus grave.. du leur..

L'usure est une affaire d'usurier... Mais la vieille combinaison de combat qui ne l'avait pas quitté depuis des années exiliennes commençait a être bien rappée aux meules ! D'ici q'il en ait plein leuc, il n'y avait pas loin !

Lorsque les bases de la création s'effondrent, il n'y a qu'un recours ! En appeler a Dieu..

Dieu..Dieuke...Duke...

Priez, priez... Priez pour qu'il ne soit pas trop tard et que la main divine ne se referme pas sur cet univers comme sur une feuille de papier dont la rédaction ne ferait qu'empirer au fil des lignes..

Feuillatou le savait lui.. Dieu n'existait pas... Même pas au firmament du codage ! C'etait juste une petite étincelle enfouie chez chacun et chacune des éxilliens qui etait capable si l'alchimie fonctionnait d'allumer de sacrés feux de joie !

Machinalement, Feuillatou tenait les paumes de ses mains autour de cette petite flamme, il sentait bien à cette heure, que le moindre souffle pouvait l'éteindre...


Non de diou ! J'vous en fait du rp la!  big_smile

++Durdu

Dernière modification par Durdubide84 (26-03-2011 02:35:04)

Une goutte d'eau peux faire deborder un verre ... Ou un océan...

Re : La fin des temps

Le Dieu Chacal, les yeux dans le vague, compris que les temps changeaient...

Les héros autrefois vaillant sentaient leurs épaules se courber, leurs certitudes s'effriter, leur plaisir de combattre et d'honorer fièrement leurs races se réduire comme peau de chagrin...

Il lui restait à savoir si ce 'virus' touchait uniquement quelques anciens que le poids des années avait rendu amers et sombres, que les combats avaient usés, ou si un vent nouveau soufflait sur Génésis, appelant un renouveau, sans savoir ce que les lendemains allaient nous apporter...

Songeur, le Dieu Chacal ne savait que penser... même le vieux Feu-Feu s'était exprimé comme il ne le faisais plus depuis longtemps...

Le Dieu Chacal regarda l'intercom... était-ce le moment ? Il n'y aurait pas de retour arrière...

Ne pas manquer le train de l'histoire... mais ne pas non plus faire partir des trains pour rien...

Le Dieu Chacal se leva, las, et regarda au loin NGC 2246 qui embrasait l'espace de ses mille feux... La haut le Dieu suprême dormait... peut-être le reveiller quelques instants ? Le Dieu Chacal baissa les yeux et retourna s'allonger...

non... pas encore... il sera temps de le réveiller le temps venu si jamais...

après un long soupir, le Dieu Chacal demanda au Commandant de son vaisseau-nef de reprendre la route vers sa région galactique d'origine, rêvant éveillé que les diverses créatures de l'univers reprenne courage et que l'appel du sang sois le plus fort et que les longues plaintes envers le Dieu Suprême s'estompent pour être remplacées par le bruit de l'acier qui gémit et la couleur des lasers qui rayent l'espace comme des coups de griffe.

-=o chacal o=-